a toute allure les reseaux sociaux au coeur de l information

À toute allure ! Les réseaux sociaux au cœur de l’information

Un coup d’œil sur la page Facebook d’Aurélien, un like sur la photo d’Emilie et un petit post sur notre compte Instagram. Au détour d’une journée, un Français peut passer en moyenne 1 heure et 22 minutes sur les réseaux sociaux chaque jour sur un smartphone comme l'iPhone.

Les réseaux sociaux, ils nous fascinent et façonnent tout un monde. L’univers du web a complètement été modifié par leur essor.

Parmi eux certains dominent comme Facebook, Instagram ou plus récemment Snapchat.

L’échange : le pouvoir des réseaux sociaux 

L’intérêt des réseaux sociaux aujourd’hui tient bien dans le fait que l’on puisse les utiliser pour différents intérêts. Un média social est un espace sur Internet où un individu partage des informations, photos, images ou vidéos avec sa communauté, son réseau. L’utilisation d’un média social va être différente fonction qu’on l’utilise à des fins personnelles ou professionnelles.

Le pouvoir des médias sociaux, ce sont les réseaux, c’est-à-dire les connexions entre ceux qui sont inscrits sur la plateforme. Car les informations contenues sont précieuses et ont une réelle valeur. Aujourd’hui, le poids des réseaux sociaux pèse lourd sur beaucoup de domaines, au-delà des aspects marketing, c’est la circulation et l’échange d’informations en général, diverses et variées qui est la source de leur succès, mais aussi de certains de leurs plus gros scandales.

Démêler le vrai du faux : réseaux et médias où est la limite ?

L’un des dangers des réseaux sociaux, c’est la désinformation. Il peut parfois être difficile de démêler le vrai du faux parmi le flot d’actualités et de publications en tout genre qui sont déversées sur les internautes chaque jour.

Les réseaux sociaux, leaders de la désinformation ?

Les Fakenews sont comme des virus sur les réseaux sociaux. Ils se répandent vite et il peut être difficile d’en venir à bout.

Selon une étude intitulée « Bias, Bullshit and Lies : Audience Perspectives on Low Trust in the Media » et menée par Nic Newman et Richard Fletcher du Reuters Institute for the Study of Journalism de l’Université d’Oxford, 41 % des personnes interrogées déclarent être sceptique vis-à-vis des informations reléguées par les réseaux sociaux.

Manque de fiabilité, mauvaise qualité, aucune authenticité, contenu biaisé, etc., il existe une multitude de raisons pour lesquelles ces personnes font preuve de méfiance quant à l’abondance d’informations présentes sur les réseaux. A contrario, 33 % des personnes interrogées font confiance aux médias sociaux, parfois plus qu’aux médias d’information traditionnelles. Pourquoi ? Principalement, parce-que les médias sociaux leur apportent un plus large éventail de point de vue.